Apiculteur : 8 choses fascinantes à connaître sur les abeilles

Avec l’arrivée du printemps, nous redécouvrons la nature environnante et les insectes et autres animaux qui la peuplent. Les abeilles, butineuses extraordinaires, fascinent depuis toujours. Et pour cause, aucun autre insecte n’a répondu aux besoins de l’homme comme l’abeille. Pendant des siècles, les apiculteurs ont élevé des abeilles mellifères, récoltant le miel français qu’elles produisent et comptant sur elles pour polliniser les cultures. Les abeilles mellifères pollinisent environ un tiers de toutes les cultures vivrières que nous consommons.

Voici 8 choses étonnantes sur les abeilles que vous ne connaissez peut-être pas.

 

  1. Les abeilles domestiques peuvent voler à des vitesses allant jusqu’à 24 kilomètres heure 

Cela peut sembler rapide, mais dans le monde des insectes, c’est plutôt lent.

Les abeilles mellifères sont faites pour de courtes distances, d’une fleur à l’autre, et non pour des parcours plus longs. Leurs minuscules ailes doivent battre environ 12 000 fois par minute pour que leurs corps chargés de pollen restent en l’air pour le vol du retour.

 

  1. Une colonie d’abeilles mellifères peut contenir jusqu’à 60 000 abeilles

Il faut beaucoup d’abeilles pour effectuer tout le travail méticuleux que l’on connait. Les abeilles nourricières s’occupent des plus jeunes, tandis que les préposées de la reine la baignent et la nourrissent. D’autres abeilles montent la garde tandis que les ouvrières construisent les fondations de cire d’abeille dans lesquelles la reine pond des œufs. Les butineuses doivent rapporter suffisamment de pollen et de nectar pour nourrir toute la communauté.

  1. La reine pond jusqu’à 1 500 œufs par jour et peut pondre jusqu’à 1 million d’œufs au cours de sa vie

48 heures seulement après l’accouplement, la reine commence à pondre des œufs et le fera toute sa vie. Elle est si prolifique qu’elle peut produire son propre poids en œufs en une seule journée. En fait, elle n’a pas de temps à consacrer à d’autres tâches ménagères, de sorte que les préposées s’occupent de tous ses soins et de son alimentation.

 

  1. L’abeille utilise le langage symbolique le plus complexe de tous les animaux sur terre, en dehors de la famille des primates

Les abeilles ont un million de neurones dans un cerveau qui ne mesure qu’un millimètre cube, et elles utilisent chacun d’entre eux. Les abeilles ouvrières doivent jouer des rôles différents tout au long de leur vie : trouver des fleurs, déterminer leur valeur en tant que source de nourriture, naviguer jusqu’à leur habitat et partager des informations détaillées sur leurs trouvailles avec leurs camarades.

 

  1. Les seules abeilles mâles meurent immédiatement après l’accouplement

Les abeilles mâles n’ont qu’un seul but : fournir du sperme à la reine.

Environ une semaine après avoir émergé de leurs cellules, ils sont prêts à s’accoupler. Une fois qu’ils ont atteint ce but, ils meurent.

 

  1. Les abeilles maintiennent une température d’environ 34 degrés à l’intérieur de la ruche tout au long de l’année

Lorsque les températures chutent, les abeilles forment un groupe serré à l’intérieur de leur ruche pour rester bien au chaud. Les ouvrières se regroupent autour de la reine, l’isolant du froid extérieur. En été, les ouvrières ventilent l’air à l’intérieur de la ruche avec leurs ailes, empêchant la reine et le couvain de surchauffer. D’ailleurs quiconque s’approche de la ruche peut entendre le bourdonnement de toutes ces ailes qui battent à l’intérieur.

cours-apiculture

  1. Les abeilles produisent de la cire d’abeille à partir de glandes spéciales sur l’abdomen

Les plus jeunes ouvrières fabriquent la cire d’abeille, à partir de laquelle est construit le nid d’abeilles. Huit glandes jumelées sur la face inférieure de l’abdomen produisent des gouttelettes de cire qui durcissent en flocons lorsqu’elles sont exposées à l’air.

Les ouvrières doivent travailler les paillettes de cire dans leur bouche pour les ramollir en un matériau de construction utilisable.

 

  1. Une abeille ouvrière peut butiner 2 000 fleurs par jour

Elle ne peut pas transporter le pollen d’autant de fleurs à la fois, alors elle butinera 50 à 100 fleurs avant de rentrer dans la ruche. Toute la journée, elle répète ces aller-retours, ce qui la fatigue beaucoup. Une ouvrière assidue ne vit ainsi parfois que 3 semaines.

Laurent Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *