Se former au métier de pilote de ligne

Le métier de pilote d’avion fait rêver beaucoup d’entre nous. Comment y accéder ? Et comment se faire une idée véritable de ce que vivent les pilotes professionnels avant de se lancer dans une formation longue et coûteuse ? Réponses dans cet article…

simulateur de vol

Les différentes filières pour devenir pilote

Trois filières principales existent pour devenir pilote.

Tout d’abord, il y a la voie royale qui est la seule école publique à proposer cette formation : l’Enac (Ecole Nationale de l’Aviation Civile). On y est admis sur concours en majorité après une classe préparatoire scientifique, mais on peut aussi y entrer après un bac+2 scientifique quand on est titulaire de l’ATPL (Airline Transport Pilot Licence), ou sans avoir de diplôme classique si on a déjà la licence de pilote professionnel et l’ATPL.

Ensuite, si vous avez assez d’argent, de nombreuses écoles privées approuvées par la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) proposent de vous former. Elles vous font passer tous les certificats théoriques nécessaires, et vous pouvez ensuite aisément vous orienter vers le transport aérien commercial de marchandises ou de personnes dans le domaine privé.

Enfin, si vous n’avez ni l’argent, ni la chance d’avoir été sélectionné lors du concours de l’Enac, tout n’est pas perdu. Vous pouvez vous engager dans l’armée de l’air qui vous formera pour commencer à piloter des avions de transport de matériel.

Le simulateur de vol

Il y a encore quelques dizaines d’années, les seules personnes à pouvoir se former sur un simulateur étaient les officiers de l’armée de l’air, mais désormais ces machines se sont démocratisées. Les pilotes professionnels civils les utilisent pour apprendre à piloter de nouveaux types d’avions, et le grand public peut également y accéder. Ainsi, où que vous soyez en France, il y a forcément un centre proche de chez vous qui propose cette prestation. On ne peut que conseiller aux aspirants pilotes de s’offrir une session dans l’un de ces centres souvent à proximité d’un aéroport.

En général, voilà comment ça se déroule :

  1. Un instructeur vous accueille et vous dispense un briefing technique sur l’appareil et les différentes commandes du tableau de bord durant 15-20 minutes.
  2. Vous montez à bord du cockpit qui est la réplique exacte de celui de l’avion sur lequel vous voulez vous former. Il est souvent possible pour vos proches de vous accompagner à l’arrière.
  3. Vous choisissez le scénario du vol : aéroports de départ et d’arrivée, conditions météorologiques.
  4. Vous décollez enfin comme si vous étiez un véritable pilote, et devez faire face à toutes les situations prévues dans le scénario. L’instructeur reste à la place du co-pilote pour vous guider.
  5. Vous recevez un certificat attestant de votre formation.

La durée de la simulation est variable selon la formule choisie (de quelques dizaines de minutes à 2 ou 3 heures). Plusieurs types d’avions sont disponibles comme les Airbus A320 ou Boeing 737.

L’initiation au pilotage

Cela coûte plus cher que le simulateur de vol mais si vous avez les moyens, rendez-vous dans l’aérodrome le plus proche de chez vous. Il y a de fortes chances qu’on vous propose une initiation au pilotage en double commande sur un petit avion privé de type Cessna par exemple. Un pilote aguerri vous accueille et vous dispense une formation théorique sur l’appareil que vous allez prendre en main. Puis, vous montez à bord du cockpit aux côtés de l’instructeur, et c’est parti pour quelques dizaines de minutes de vol. C’est bien vous qui tenez les commandes, ce qui vous permettra d’expérimenter toutes les phases : roulage, décollage, atterrissage…Une façon pratique de savoir si le métier vous correspond ou non.

Laurent Auteur